Avant De Partir

Artisanat

L’artisanat indien est riche, de qualité et d’une grande diversité. Il se décline sur un grand nombre de supports. La finesse des tissus indiens est bien connue.

Les soies de Bénarès ou de la région de Chanderi au Madhya Pradesh on fait la réputation des brocarts indiens. Le tissage à la main et au rouet, dit « Khadi », est resté

emblématique de cet artisanat en raison de son usage par Gandhi dans sa lutte contre l’invasion du marché indien par les marchandises manufacturées en Grande Bretagne.

On se procure ces textiles, soies, lins, cotons ou laines aux couleurs chatoyantes au mètre ou en vêtements, écharpes, foulards, couvre-lits…, à prix fixes et sans

marchandage dans les magasins gouvernementaux. Le Cachemire est réputé pour sa production de textiles : les châles et pashminas de cette province sont d’une douceur

incomparable. Les tapis brodés en feutre (les mumda) y sont très ouvragés. On retrouve les produits les plus appréciés de l’artisanat de cette région dans toutes les

grandes villes de l’Inde du nord, en raison du grand dynamisme de la population commerçante cachemirie essaimant sur l’ensemble du sous-continent.

Côté bijoux, les boutiques de joailleries népalaises et rajasthanaises recèlent de trésors, fines parures d’or, d’argent ou de métal blanc, gemmes, pierres précieuses

et semi-précieuses sur montures traditionnelles ou plus modernes. Dans toutes les régions du pays, les Indiens cisèlent le bois de manière remarquable. Les statues et

effigies sculptées dans le palissandre, le bois de Santal, le cèdre de l’Himalaya, ou le teck témoignent de la maîtrise des techniques de par leur aspect poli.

Ayurvéda

L’Ayurvéda est l’un des systèmes médicaux les plus anciens au monde. On situe traditionnellement son origine dans les Vedas (vieux de plus de 3000 ans) mais les textes qui nous sont parvenus sont principalement le Charaka Samhita, ouvrage médical traitant des bases de l’Ayurvéda, du diagnostic des maladies et de leur traitement et le Sushruta Samhita traitant principalement de la chirurgie.

L’Ashtanga Hridaya Samhita est un ouvrage plus tardif (Vème siècle après J.C.) résumant les deux premiers et utilisé par les étudiants en médecine ayurvédique. L’Ayurvéda a développé huit spécialités : la médecine interne (Kaya Chikitsa) ; la chirurgie (Shalya Tantra) ; l’ophtalmologie et l’oto-rhino-laryngologie (Shalakya Tantra) ; les maladies infantiles, l’obstétrique et la gynécologie (Kaumarbhritya) ; la toxicologie (Agada Tantra) ; la psychiatrie (Bhuta Vidya) ; la longévité (Rasayan) ; la sexologie (Vajikaran).

Au cours de l’histoire, et plus particulièrement durant la colonisation britannique où la pratique de l’Ayurvéda fut interdite, de nombreux savoirs ont été perdus. Mais avec l’indépendance de l’Inde en 1947 et la redécouverte progressive de cette science ancienne, l’Ayurvéda a retrouvé ses lettres de noblesse. Aujourd’hui, enseignée dans les plus grandes universités du sous-continent indien au même titre que la médecine allopathique, l’Ayurvéda est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé comme un système de santé à part entière. Il se concentre principalement sur la prévention et le traitement des maladies, les techniques chirurgicales ayant été pour la plupart délaissées.

Bagages

Remarque : ces informations sont valables pour la plupart des compagnies aériennes.

Valise : maximum 15 kilos à l’enregistrement.
Bagage à main : maximum 5 kg. Le format ne doit pas excéder 56 X 36 X 23 cm.
Respectez les consignes !
Par prudence, conservez précieusement le coupon avec le code barre que vous recevrez à l’enregistrement de votre bagage ; c’est lui qui vous permettra de pouvoir réclamer au ” claim bagage ” votre valise si, par malchance, elle n’arrivait pas à destination. De plus, certains contrôleurs le réclament à la sortie des aéroports pour vérifier si vous emportez bien votre bagage et non un autre.

NOUVELLE REGLEMENTATION CONCERNANT LE TRANSPORT DES LIQUIDES EN AVION :

Nouvelles mesures de sécurité pour l’aviation à partir du 06/11/2006

Restrictions importantes pour les liquides dans les bagages à main!
La Commission Européenne a adopté un règlement (n°1546) qui prévoit de nouvelles mesures de sécurité pour le trafic aérien. Cette nouvelle réglementation impose des restrictions importantes pour ce qui concerne les liquides dans les bagages à main, et est d’application pour tous les vols au départ d’un aéroport de l’Union Européenne (quelles que soient la destination ou la nationalité du passager). Ce règlement concerne uniquement les bagages qui sont emportés en cabine (bagages à main) et donc pas les bagages qui sont enregistrés et transportés dans la soute. Les produits avec un contenu liquide de plus de 100ml peuvent ainsi bien être emportés dans une valise qui est enregistrée.

Chaque récipient qui contient du liquide peut avoir un contenu de max. 100ml .
Les passagers peuvent toutefois emporter différents liquides, tant que la règle des 100 ml est respectée. Il convient cependant d’interpréter la notion de liquide très largement ; les gels, les sprays, le dentifrice, etc. en font partie.

Tous les liquides transportés dans les bagages à main doivent être présentés au contrôle de sécurité dans un sac en plastique
transparent avec un contenu de maximum un litre. Ce sac doit pouvoir être fermé avec un élastique, une pince ou un autre mécanisme de fermeture. Cette règle vaut tant pour les adultes que pour les enfants (pas pour les bébés). Le sac en plastique doit pouvoir contenir tous les liquides (le sac en plastique ne peut pas être plein à craquer). Tous les produits qui ne correspondent pas à ce règlement disparaîtront sans appel dans les conteneurs à ordures au contrôle de sécurité.
Des exceptions sont prévues pour les médicaments, l’alimentation diététique et les aliments pour bébés qui sont nécessaires pour la durée du vol. Ceux-ci peuvent être emportés dans les bagages à main, et ne doivent par conséquent pas être mis dans un sac en plastique transparent. Il est conseillé aux passagers qui emportent des liquides médicaux non habituels de se munir d’une attestation médicale (rédigée de préférence en anglais).
L’achat de produits liquides dans les boutiques duty free sont toujours possible, mais si vous êtes en transit ceux-ci seront emballés par la boutique duty free dans un sac en plastique transparent et scellé, qui ne peut pas être ouvert par le passager avant qu’il n’ait atteint sa destination finale. Le nouveau règlement européen prévoit en outre que les passagers seront obligés de retirer leur veste ou leur manteau au contrôle de sécurité et de sortir leur ordinateur portogglele et autre matériel électronique volumineux de leurs bagages à main.

Pour quels vols ce nouveau règlement vaut-t-il?
Le nouveau règlement vaut pour tous les vols qui partent d’un aéroport de l’Union Européenne, quelles que soient la destination ou la nationalité de la compagnie aérienne.

Qu’entend-t-on par “liquide”?
Les boissons et les parfums, les produits semi liquides comme les gels, les lotions, les crèmes, et les aérosols. Quelques exemples : toutes les sortes de boissons, les sirops, les parfums, les laques et gels pour cheveux, les gels douche, le dentifrice, les crèmes pour visage, les lotions pour le corps, les crèmes ou huiles solaires, le savon liquide, le déodorant et autres sprays, les crèmes à raser,…

Ce règlement vaut–il également pour l’eau?
Oui, ce règlement vaut également pour l’eau.

Les passagers peuvent-ils emporter plusieurs récipients de 100ml?

Oui, les passagers peuvent emporter plusieurs récipients de max. 100ml, tant que ceux-ci ne dépassent pas le contenu d’un sac en plastique d’un litre.

Dans quel type de sac en plastique les produits liquides doivent être transportés?
Le sac en plastique dans lequel les produits liquides doivent être transportés doit être transparent et muni d’une fermeture, et doit avoir un contenu de maximum un litre. Par exemple : les sacs de surgélation qui sont vendus dans tout supermarché.

Qu’est-il prévu pour les passagers ayant besoin de médicaments, d’un régime alimentaire spécial ou d’aliments pour bébés à bord? La réglementation prévoit des exceptions pour les passagers qui ont besoin de médicaments ou d’une alimentation diététique spéciale. Les passagers ne peuvent emporter que la quantité qui est nécessaire pour la durée du vol. Ceci est également d’application pour les aliments pour bébés. Ces produits peuvent être emportés dans les bagages à main et ne doivent pas nécessairement être mis dans un sac en plastique transparent. Il se peut qu’on demande aux passagers au contrôle de sécurité de prouver qu’il s’agit bel et bien de médicaments ou d’aliments spéciaux. Nous conseillons ainsi aux clients de se munir d’une attestation médicale pour les médicaments ou les aliments spéciaux (de préférence en anglais).
Les passagers peuvent-t-ils encore acheter des boissons ou des parfums dans les boutiques duty free?
Oui, il est toujours possible d’acheter de plus grandes quantités de boisson ou de parfums dans les boutiques tax free de l’aéroport. Si vous êtes en transit, ces achats seront mis dans des sacs scellés spéciaux par la boutique tax free.

Les passagers peuvent-ils encore acheter des boissons et de parfums à bord de l’avion?
Oui, ces articles seront encore toujours vendus à bord de l’avion.

Boissons

Les boissons ne sont pas incluses dans les prix des circuits. Le thé (chaï) est, dans l’usage courant, bouilli, sucré, avec du lait, parfois relevé d’une note de cardamome, de poivre ou de piment rouge. La préparation du thé noir n’est pas pratique courante chez les Indiens.

Il est recommandé de préciser son goût en la matière à la commande si vous le préférez sans lait (« black tea » ou « kali chaï »). Vous trouverez presque partout des boissons gazeuses et de l’eau minérale. (n’oubliez pas cependant de vérifier le cachet des bouteilles que vous vous procurez sur le marché ou sur les sites de visite).

Aussi est-il très peu utile de se munir de pastilles de chlore ou d’argent pour purifier l’eau courante qu’il n’est pas conseillé de boire. Evitez de même les glaçons qui, même lorsqu’ils sont préparés à partir d’eau filtrée, ne conviennent pas à tous les organismes. Les jus de fruits, quoique très rafraîchissants, sont souvent coupés à l’eau. Préférez leur donc les soda.

La bière locale est bonne et légère. Les vins et alcools d’importation demeurent à des prix prohibitifs en raison des taxes d’importation. Dans les hôtels et bons restaurants dotés d’une licence d’alcools tend à se répandre, en même temps qu’une production viticole nationale croissante, la pratique d’offrir un choix de vins indiens rouges et blancs des Etats du Maharashtra et du Karnataka. Trois ou quatre récoltants se partagent un marché en plein essor. Ils proposent des crus tout à fait convenables, moins taxés et donc plus abordables. Vérifiez le cachet des bouteilles d’eau minérale que vous achetez.

Change

Vous pouvez changer à l’aéroport : les taux y sont intéressants. Les banques sont ouvertes à l’arrivée des vols internationaux. Vous devez présenter votre passeport pour la transaction et conserver le bordereau qui vous permettra de changer vos roupies contre des Euros au moment du départ. Les cartes bancaires peuvent être utilisées dans les hôtels et magasins de luxe des grands centres urbains. Les chèques de voyage en euros et dollars se changent aisément dans les grandes villes de l’Inde du nord (comme du sud). Lorsque vous changez des espèces, dollars ou euros, privilégiez les petites coupures.

Attention ! N’acceptez que des billets impeccables sans déchirures, trous et écritures car ceux-ci ne seraient pas acceptés.

Vous pouvez aussi directement retirer de l’argent en Inde, il y a pas mal de distributeurs dans les grandes villes.
Il est conceille de ne changer pas plus de 300 euros en une fois parce que le roupies sont assez volumineuses et que vous allez être chargés…

Electricite

En général, 220 v. dans presque tout le pays. Prises de type européen dans la plupart des cas, mais un adaptateur est nécessaire dans certaines régions.

Epicé

Epicé n’est pas forcément pimenté : le curry ou masala est un mélange d’épices, pilées au mortier, dont recettes et dosages varient d’une région à l’autre. Le curcuma, ou safran indien, le colore en jaune d’or, le cumin, la cardamome, les graines de coriandre ou de moutarde lui donnent ses notes parfumées. C’est en Inde du Nord que les curries sont les plus doux. On en fait les sauces crémeuses de la cuisine mughlai, ou les marinades de yaourt des viandes cuites au four d’argile (tandoori).

CURRY
Ou sauce aux épices (masala). En Inde, le curry ne se présente pas sous forme de simple poudre, mais en mélange délicat et subtil d’épices, telles que curcuma, cardamome, gingembre, coriandre, muscade et graines de pavot moulues.

Femme-seule

Voyager seule n’est jamais très simple pour une femme. Voici une série de conseils qui s’appliquent pour profiter à fond et revenir sans s’être causé trop de frayeurs. Celà reste somme toute, du bon sens.

Noter les coordonnées de l’ambassade ou du consulat de votre pays le plus près de votre lieu de destination où vous pouvez recevoir aide et assistance 24 heures sur 24 en cas d’urgence – maladie, transfert de fonds d’urgence, situations critiques, etc…

Ne prenez pas d’auto-stoppeurs et ne franchissez pas de frontière avec des personnes que vous venez de rencontrer.

Surveillez vos bagages (surtout dans les transports en commun et les lieux publics) et assurez-vous qu’ils sont fermés à clé.

Ne passez jamais quoi que ce soit, même une enveloppe, d’un pays à un autre pour rendre service à quelqu’un.

Inscrivez les numéros de vos chèques de voyage, no. de passeport et cartes de crédit sur une feuille que vous conserverez à part pour simplifier les procédures en cas de vol;
Conservez toujours votre passeport sur vous et une photocopie dans votre sac pour simplifier la procédure si jamais on vous le vole.

Les femmes seules sont parfois victimes de “crimes de rue”. Soyez vigilante lorsque vous sortez seule. Restez dans des zones bien éclairées où se trouvent d’autres personnes et ne tentez pas le diable.

Ne rentrez pas seule en rickshaw une fois la nuit tombée.

Choisir la tenue appropriée, en Inde, c’est celle qui vous couvrira le plus possible.

Ayez dans votre sac une carte de votre hôtel à montrer à votre Taxi pour rentrez sans encombres

Les garcons d’hotel vont être très pressants avec vous, ne les remerciez pas trop chaleureusement, c’est parfois mal interprêté.

Si vous rencontrez quelqu’un de charmant, choisissez des endroits publics pour faire mieux connaissance -hall, restaurant ou bar de

votre hôtel par exemple.

Gastronomie

Les boissons ne sont pas incluses dans les prix des circuits. Le thé (chaï) est, dans l’usage courant, bouilli, sucré, avec du lait, parfois relevé d’une note de cardamome, de poivre ou de piment rouge. La préparation du thé noir n’est pas pratique courante chez les Indiens.

Il est recommandé de préciser son goût en la matière à la commande si vous le préférez sans lait (« black tea » ou « kali chaï »). Vous trouverez presque partout des boissons gazeuses et de l’eau minérale. (n’oubliez pas cependant de vérifier le cachet des bouteilles que vous vous procurez sur le marché ou sur les sites de visite).

Aussi est-il très peu utile de se munir de pastilles de chlore ou d’argent pour purifier l’eau courante qu’il n’est pas conseillé de boire. Evitez de même les glaçons qui, même lorsqu’ils sont préparés à partir d’eau filtrée, ne conviennent pas à tous les organismes. Les jus de fruits, quoique très rafraîchissants, sont souvent coupés à l’eau. Préférez leur donc les soda.

La bière locale est bonne et légère. Les vins et alcools d’importation demeurent à des prix prohibitifs en raison des taxes d’importation. Dans les hôtels et bons restaurants dotés d’une licence d’alcools tend à se répandre, en même temps qu’une production viticole nationale croissante, la pratique d’offrir un choix de vins indiens rouges et blancs des Etats du Maharashtra et du Karnataka. Trois ou quatre récoltants se partagent un marché en plein essor. Ils proposent des crus tout à fait convenables, moins taxés et donc plus abordables. Vérifiez le cachet des bouteilles d’eau minérale que vous achetez.

Glossaire

Avatar : du sanskrit avatara. Descente salvatrice d’un dieu.

Bahaïsme ou béhaïsme : mouvement syncrétique religieux, né du babisme, fondé par Baha’ Allah (1817-1892).

Bodhisattva : dans le bouddhisme, ” être promis à l’Eveil “.

Bouddhisme : hérésie du brahmânisme fondée par Siddhârta, appelé Câkyamuni, ” le Sage (du clan) des Câkya ” (vers 550 – 480 av. J.-C.), et prêchant le renoncement, moyen permettant de s’affranchir du cycle des réincarnations. Se développant comme une religion autonome et missionnaire, la philosophie bouddhique se répandit dans une grande partie de l’Asie. Son évolution connut trois grandes phases. Le bouddhisme theravâda accorde un intérêt soutenu à la logique et à la discipline monastique. A partir du Iier siècle apparaît le bouddhisme mahâyâna, aux tendances piétistes et spéculatives. Le bouddhisme vajrâyâna, depuis le VIIe siècle, fait la synthèse de l’ensemble des courants antérieurs.

Caravansérail : bâtiments, hôtellerie pour les caravanes.

Caste : selon les traditions brâhmaniques remontant à l’époque védique, la société est partagée en trois castes principales (il y a des subdivisions) : les brâhmanes (prêtres, lettrés, intellectuels), les ksatriya (guerriers), les vaiçya (pasteurs, agriculteurs). A ces trois castes s’ajoutent les çûdra (intouchables) exclus de la vie religieuse à l’époque védique.

Cénotaphe : monument funéraire vide.

Dhoti : longue tunique masculine.

Ghats : gradins, marches d’accès à un bassin.

Haveli : belles demeures de négociants, souvent finement peintes ou sculptées.

Hindouisme : religion majoritaire en Inde. Ensemble de croyances et de rites issus du védisme, qui reconnaît l’unicité du divin mais proclame la multiplicité de ses aspects. Trois grands dieux, Brahmâ, Vishnu et Civa, dominent un riche panthéon religieux. Des actes de piété permettent d’atteindre la libration (moksa).

Iwan : d’origine iranienne, arc brisé en façade ouvrant sur une salle voûtée ou une cour.

Jaïnisme ou jinisme : doctrine fondée par Vardhamâna, surnommé Mahâvîra, le ” Grand Héros ” (milieu du VIe siècle av. J .-C.) prônant le renoncement total et le respect absolu de la vie. Grâce à une conduite droite, l’individu pourra atteindre la libération du cycle des réincarnations.

Jina : ” Héros, triomphateurs “, prophètes du jaïnisme. Chacun d’entre eux s’incarne chaque demi-cycle cosmique.

Mahâbhârata : ” La grande geste des Bhârata “, l’une des grandes épopées indiennes.

Moghol : dynastie musulmane d’origine turque, qui régna sur l’Inde de 1526 à 1857. Fondée par Baber, elle compta deux empereurs exceptionnels, Akbar et Aurangzeb.

Partition : Redéfinition des frontières de l’ancien Empire britannique des Indes, le 15 août 1947. Indépendance du Pakistan et de l’Union indienne.

Rickshaw : charrette à bras tirée par un homme.

Sikhisme : l’une des quatre grandes religions de l’Inde, fondée à la fin du XVe siècle au Pendjab par Nanak, qui affirme l’existence d’un unique Dieu créateur et rejette le système des castes hindoues.

Habillement

Privilégiez des matières naturelles (coton, lin), des tenues légères et confortoggleles. Chapeaux, casquettes, foulards. Shorts et bermudas. Evitez les tenues trop courtes et les grands décolletés, peu indiqués dans les lieux de culte (mosquées, temples, etc.). Chaussures confortoggleles et faciles à retirer pour entrer dans les lieux saints. Un ou deux pulls et une veste pour les soirées fraîches. Chemises et pantalons ou robes pour une tenue du soir. Maillot de bain.
Lunettes de soleil.
Gourde d’un litre (isotherme de préférence) à emporter pendant vos déplacements.
Des pailles (ne pas boire au goulot) !
Bonne crème solaire.
Lampe torche.
Spray anti-moustiques tropical.
Gel antiseptique pour vous nettoyer les mains après les visites et avant les repas.

Hotelerie

L’Inde dispose d’un vaste réseau hôtelier accessible à tous les budgets.

L’une de ses spécificités, en particulier dans le Nord du pays et au Rajasthan, sont les Hôtels Héritage : il s’agit de demeures classées allant du XIVe au XXe siècles et de palais de Maharadjas, forts ou havélis. Signe des temps, pour conserver leurs biens, les propriétaires ont ouvert leurs palais au tourisme. Ce sont aujourd’hui des hôtels très romantiques qui jouent la carte de l’authenticité, du confort et du raffinement. Un charme fou !

Dans le Sud de l’Inde, les hôtels aménagés dans d’anciennes demeures coloniales recèlent un indéniable cachet historique et un bon niveau de confort. Les hôtels situés sur les côtes de Malabar et de Coromandel sont généralement d’agréables resorts disséminés dans de superbes parcs verdoyants et à proximité des sites archéologiques. On y propose généralement toute une panoplie de soins et massages ayurvédiques.

Il existe également un vaste choix d’hôtels récents, choisis pour leur situation et la qualité de leur confort, de leur accueil et de leur nourriture.

Service pressing, salon de beauté et de coiffure, piscine et change dans la plupart des hôtels.

langues

Les langues habituellement parlées dans le Nord de l’Inde sont le hindi, le panjabi, le marathi et le bengali ; elles sont issues du sanscrit. Or, le sanscrit est lui-même la transformation d’une langue commune et hypothétique, nommée par les linguistes l’indo-européen. Les ressemblances entre certains mots hindi et français sont les traces de ce lointain cousinage. Environ 40 % de la population de l’Union indienne parle le hindi, langue indo-aryenne, appartenant à la vaste famille des langues indo-européennes. Le hindi est la langue officiellement adoptée par la Constitution pour les Etats de l’Uttar Pradesh, du Maddhya Pradesh, du Bihar, de l’Haryana, du Rajasthan, de l’Himachal Pradesh et pour Delhi. C’est l’une des dix-huit langues officielles de l’Inde avec l’assamais, le bengali, le cachemiri, le goujarati, le kannada, le konkani, le malayalam, le manipouri, le marathi, l’oriya, l’ourdou, le panjabi, le sanscrit, le sindhi, le tamoul, le télougou et le népali. Le sous-continent compte de plus cinq cent dialectes. Le hindi est la langue nationale de l’Union Indienne avec l’anglais. L’écriture du hindi est formée par les caractères nagari, tracés de gauche à droite. Dans la langue parlée, on entend de nombreux mots en anglais et d’autres termes persans eux-mêmes influencés par des emprunts à l’arabe.

Dans les Etats du Sud, on parle des langues dravidiennes, typologiquement très différentes des langues indo-européennes.

Message

L’Abhyanga (terme sanskrit qu’on peut traduire par « massage ») est pratiqué à l’origine dans le cadre de la médecine traditionnelle indienne : l’Ayurvéda, qui signifie « connaissance de la vie » ou bien » science de la longévité ». Il consiste en un massage de tout le corps à l’huile chaude. Des plantes médicinales indiennes connues pour leur propriété relaxante et énergisante sont mélangées à une base d’huile de sésame nourrissant la peau et les cheveux. Le massage dure 1H30 pendant laquelle chaque partie du corps est tapotée, pétrie, massée, effleurée et lissée. Il procure ainsi une détente profonde, favorise l’élimination des toxines, assure un drainage lymphatique de tout le corps, assouplit les articulations et redynamise l’organisme.

Mendicite

Vous êtes responsables de vos actes, mais sachez que donner de l’argent à un mendiant – hormis à des personnes âgées démunies – ne contribue pas à améliorer sa situation, en particulier s’il s’agit d’un enfant. Par contre, une attitude compatissante et une écoute sincère seront toujours appréciées. Un don de nourriture est également un acte de générosité apprécié en Inde.

Monnaie

La Roupie Indienne.

Il existe des billets de 5, 10, 20, 50, 100 et 500.
La valeur est d’environ 80 Rp pour un euro.
Importation et exportation de Roupies indiennes interdites.
Dollars US, en espèces ou en chèques de voyages, faciles à utiliser. L’euro commence à être utilisé. Cartes de crédits dans les grands hôtels et les restaurants.
Possibilité d’obtenir du liquide en roupies avec une carte Visa, Master Card, dans les grandes banques comme la ” State Bank of India “. Les banques sont ouvertes de 10H00 à 14H00 du lundi au vendredi, et de 10H00 à 12H00 le samedi une semaine sur deux.
Pensez toujours à conserver sur vous des roupies et des coupures de 1 US$ pour les pourboires, dépenses et achats.
Possibilités de change dans les hôtels. Vérifiez votre change.
Attention ! N’acceptez que des billets impeccables sans déchirures, trous et écritures car ceux-ci ne seraient pas acceptés.

Pharmacie-du-voyage

Consultez votre médecin traitant. C’est lui qui est le plus apte à vous conseiller judicieusement.

La ” turista ” est le lot de presque la moitié des touristes. Les médecins ne sont pas unanimes quant aux médicaments utiles pour ce type de désagréments : certains déclarent que l’ERCEFURIL est un antiseptique, inutile en cas de mauvaise digestion due à des excès ou une alimentation inhabituelle ; il combat les microbes. L’IMODIUM a un effet constipant, et non curatif ; il ne faut donc pas l’utiliser trop rapidement, car la diarrhée est un moyen pour le corps de se débarrasser de la cause de celle-ci. Ils conseillent d’éviter l’antibiotique VIBRATAB qui peut engendrer des taches sur la peau, dues à l’exposition au soleil. En cas de fièvre et de malaise général, FLAGYL ou CIPROXINE peuvent être employés. D’autres médecins consultés estiment que l’ERCEFURIL et l’IMODIUM ne sont pas efficaces, et préconisent des médicaments de type CIPROXINE ou ZOROXIN dès les premiers symptômes de dérangements intestinaux.

Du MOTILIUM instant peut s’avérer utile lors de légères nausées.

Egalement : du désinfectant (dont des pommades), une petite trousse de secours, des médicaments contre la douleur et la fièvre, des médicaments et bonbons contre les refroidissements (Attention à la climatisation !!!), onguent ophtalmique, éventuellement des antihistaminiques et vos médicaments spécifiques prescrits par votre médecin.