MAHABALIPURAM

Etat du Tamil Nadu.
A 58 Km de Chennai.
A 65 Km de Kanchipuram.
A 100 Km de Pondichéry.
A 290 Km de Trichy.
12.000 habitants.Indicatif téléphonique : 04114.

Mahabalipuram signifie le village du grand sacrifice : cette dénomination évoque le culte de la déesse Durga à laquelle les Pallavas consacraient d’importants sacrifices d’animaux. Fondée par les souverains de la dynastie des Pallavas qui régnèrent sur l’Inde du Sud entre 566 et 894, la cité portuaire comporte une importante série de monuments exprimant le renouveau de l’hindouisme.

Le site, qui s’étire le long d’une belle plage, offre de vastes scènes mythologiques sculptées sur des massifs rocheux, des temples et des grottes artificielles formant des sanctuaires ( mandapa de Krishna, grotte du tigre ). Il possède également des édifices monolithiques taillés dans le granit rose et dont les formes rappellent les archaïques constructions en matériaux périssables. Mahabalipuram est aussi réputée pour la présence de ratha , petits sanctuaires en forme de véhicules de procession. De nombreux éléments et détails révèlent la survivance des techniques de construction inspirées de l’architecture de bois. Les édifices se caractérisent également par leur couverture dont la structure étagée forme une sorte de pyramide à degrés, obtenue par un système en encorbellement, l’architecture hindoue ignorant l’usage de l’arc, de la coupole véritable et de la voûte clavée. Les différents étages de ces toits sont pourvus d’un décor figurant des huttes en réduction à toit de chaume et à fenêtres en forme de fer à cheval nommées kudu. Parfois, de petits personnages sculptés apparaissent à ces fenêtres. Les ratha avec leurs kudu sont la transcription dans la pierre d’une cité céleste : demeure de Shiva, sommet du mont Kailasha, mont Meru, axis mumdi. C’est là que les dieux sont réunis : au sommet vit Brahma, le Créateur, qui forme avec Vishnu et Shiva, le trimurti, dieu aux trois formes, régnant sur le passé, le présent et le futur. Edifiés pour la plupart au VIIe siècle, les principaux ratha de Mahabalipuram sont ceux de Draupadi, Arjuna, Bhima, Dharmaraja : ils possèdent généralement une cella hypostyle couverte d’un toit convexe inspiré des voûtes en bois originelles, ornés de multiples kudu .

Mahabalipuram comporte enfin le grand haut-relief de la Descente du Gange , réalisé au milieu du VIIe siècle : cette vaste sculpture inachevée représente des dizaines de personnages, d’êtres célestes et d’animaux. On y aperçoit le souverain d’Ayudhya, en ascète, suppliant Shiva de laisser s’écouler le fleuve sous la forme d’un naga auréolé de têtes de cobra, qui s’insinue dans la faille médiane. Au centre se dresse un petit sanctuaire devant lequel prient des ascètes. Sur la rive opposée du fleuve sacré, des éléphants attendent l’arrivée des eaux bénéfiques que doit délivrer Shiva. Ils évoquent Ganesha, fils de Shiva et de Parvati, le dieu de la Sagesse et de la Protection.

Comme une vigie sur l’Océan, le temple du Rivage , construit vers 700 par Narasimharvarman II Rajasimha, est une transposition de la formule des sanctuaires monolithiques. Ce temple dédié à Shiva s’élance à seize mètres de hauteur et est cette fois édifié en blocs de granit soigneusement appareillés. Il comporte une enceinte couronnée des taureaux Nandi, et destinée au rite de circumambulation. Le temple lui-même est formé de deux shikhara, tours dédiées à Shiva. La verticalité de l’édifice préfigure une tendance qui se perpétuera dans l’architecture hindoue.

Voyages mahabalipuram, Circuits mahabalipuram, Visite mahabalipuram